Randonnée Bergeries de Muraccioli

Au pont du Vecchio, après le village de Vivario (sur la route de Bastia), suivre D723 jusqu’au bout.

Le départ de la randonnée

La forêt de pins.
La forêt de pins.

 

Le chemin démarre de la fin de la D723 à une altitude de 1067m et grimpe jusqu’à Bocca Tribali (1588m) en longeant le Verghjellu, à travers une somptueuse Forêt de pins laricciu, et de hêtres … La montée, très progressive, ne présente aucune difficultés particulières.  C’est, rappelons-le, d’une randonnée qui peut vous mener jusqu’au Monte Ritondu. C’était le but de cette balade mais il a fallu composer avec les conditions météo qui se sont dégradées au fur et à mesure de la progression.

Les casgile et les bergeries rencontrés en cours de route, nous rappelent que nous sommes dans une région d’élevage.

Un casgile
Un casgile

 

Puis, la forêt de pins laisse la place à une végétation d’altitude, laissant une vue dégagée sur un superbe panorama.

En contrebas , la forêt et les bergeries.
En contrebas , la forêt et les dernières bergeries.

A Bocca Tribali

Bocca Tribali
A Bocca tribali vue du promontoire.

Une fois arrivés sur la crête après une ascension de 3.25 km pour un dénivelé de 530m nous arrivons sur la Bocca Tribali qui offre un panorama grandiose. A ce stade vous pouvez continuer sur la droite pour aller vers les bergeries de Muraccioli, ou bien suivre la crête sur la gauche et gagner un petit promontoire situé à  une distance d’environ 500m pour un dénivelé d’une centaine de mètres. Ca vaut le petit effort car le point de vue est magnifique sur 360°.

DSC_10030
Jean-Luc, Jean-Pierre et Alain avant de prendre le chemin du retour.

Les bergeries de Muraccioli

Avant de choisir de passer par la gauche et monter au sommet, nous avons suivi le sentier jusqu’aux bergeries de Muraccioli pour y casser la croûte. Le sentier est quasiment plat et ne présente aucune difficultés particulières.

la pause casse-croûte aux bergeries.
la pause casse-croûte aux bergeries.

Le retour.

Rien de particulier à dire à part que la descente est facile et moins fatigante que la montée :o). S’il vous reste du temps, profitez-en pour faire une halte autour d’un pozzu à l’eau cristalline.

 

Pourquoi pas une petite baignade?
Pourquoi pas une petite baignade?