Bois des Anglais – Capo di Feno

image_pdfimage_print

Petite randonnée à Capo di Feno

 

De la ville à la plage en passant par la montagne, à faire à n’importe quelle période de l’année. De préférence lorsqu’on peut se rafraîchir en arrivant.
Je ne connaissais pas du tout ce parcours car je prenais toujours les sentiers qui partaient vers la route des Sanguinaires. Ce trajet est connu de tous les compétiteurs du Trail Napoléon et de pas mal de randonneurs mais à mon avis, il ne doit pas y avoir grand monde à l’emprunter couramment.

Le trajet en images à partir des citernes

Je ne détaillerai pas le parcours depuis le Bois des Anglais, l’article ferait 15 pages. Je pars du principe que vous êtes déjà montés jusqu’ici. Sinon lisez la page qui décrit le parcours vers le Monte Salario. Dans l’ensemble, c’est un parcours relax. Aucun passage difficile si ce n’est la montée assez raide qui part du 2ème embranchement jusqu’au sommet du sentier, au « Bec d’Aigle ».

les citerne
Le départ depuis la piste du Salario : les citernes

A 1,600 km des citernes, vous allez tomber sur le premier embranchement. Ce sera le dernier poteau de signaliation. Suivez la flêche  » Sentier des Crêtes – Vignola ». En allant à droite, vous redescendriez vers la Piste du Salario.
Ce trajet est quasiment plat sauf de légères montées de temps en temps.

Aller tout droit.
1er embranchement – aller tout droit.

Le deuxième embranchement

A environ 225m du premier, vous allez rencontrer un autre embranchement avec un jeune figuier au centre. Prenez à droite.
En choisissant de tourner à gauche, vous redescendriez vers le Sentier des Crêtes, avec la possibilité d’aller à droite vers la centrale solaire ou bien à gauche vers les 2 bancs. C’est aussi un idée de parcours.

A droite, sinon c'est la descente vers le Sentier des Crêtes.
A droite, sinon c’est la descente vers le Sentier des Crêtes.

D’après la carte IGN, la petite maison en ruine juste avant d’arriver au croisement, indique que l’on se situe au niveau du toponyme « Finosa ».

La grimpette vers le sommet

Vous attaquez maintenant la portion la plus physique de toute la ballade mais également la plus belle. Une montée assez raide de plus de 1,150 km vous attend, jusqu’au « sommet », Le « Monte Salario » altitude: 537m. En allant doucement, aucune difficulté.

Le sommet est proche.
Le sommet est proche.

Une fois que vous serez à côté du Bec d’Aigle, vous pourrez vous dire que vous en avez fini avec les grimpettes, vous vous trouvez à l’endroit le plus haut du chemin ce qui vous offre une vue magnifique à 360°.sur l’arrière pays ajaccien profitez du paysage, donnez-vous une tape sur l’épaule et ne mollissez pas, vous n’êtes pas rendus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *